Dépasser la crise des Nations unies: pour un nouveau Pacte mondial des peuples

Conférence-débat organisée par la Fondation Henri La Fontaine, l’Université libre de Bruxelles et le Centre d’Action Laïque avec:

Monique Chemillier-Gendreau

Agrégée de droit public et de science politique, professeure émérite à l’Université Paris-Diderot et fort de ses recherches sur le droit international et la théorie de l’État, Monique Chemillier-Gendreau propose un nouveau pacte mondial au niveau des peuple seul capable d’élaborer les fondements d’une société radicalement différente, solidaire et plus juste, que seules des institutions internationales entièrement repensées rendront possible.

Isabelle Durant

Isabelle Durant, qui vient de quitter ses fonctions de Secrétaire générale adjointe de la CNUCED, partagera son expérience de l’intérieur et évoquera ses pistes pour faire évoluer le système multilatéral.

 

Animation: Eddy Caekelberghs


L’Organisation des Nations unies a montré ses faiblesses. Son fonctionnement ne permet pas de prendre des décisions difficiles (guerre, pandémie, crise climatique, gouvernance du numérique, etc.) qui seraient contraire aux intérêts des États membres permanents.

Et pourtant le monde, plus que jamais, a besoin d’approche multilatérale.

Le moment est venu de revoir le fonctionnement du multilatéralisme inter-étatique qui montre ses limites.


C’est le moment pour l’humanité de se réinventer.
Un pari fou? “Non, écrit Monique Chemiller-Gendreau, l’utopie n’est pas le rêve impossible d’imaginations débridées”. Un passionnant débat en perspective…

En pratique :

  • Le jeudi 15 décembre à 18h30
  • À l’ULB – Campus du Solbsch – auditoire Dupreel (Bâtiment S – Niveau 2)
  • Entrée gratuite
  • Infos et inscription (souhaitée) : cal@laicite.net, +32.2.627.68.11 ou via notre formulaire en ligne.