Problemski hotel

« Ciné-transat » proposé par le CAL Namur dans le cadre de son cycle Pas de murs à nos frontières.

Synopsis: Bipul et Mahsun fument leur cigarette à l’entrée d’une tour, un centre pour demandeurs d’asile niché au coeur de la capitale européenne, au coeur du paradis des réprouvés. On est en décembre et il fait froid.

À travers un film aux accents burlesques, Manu Riche questionne l’absurdité d’un système qui semble ne plus être capable de se justifier lui-même…

La projection sera suivie d’un débat où sera abordée la question des conséquences administratives des frontières et des aberrations bureaucratiques débouchant sur l’attribution absurde d’un statut de « sans papier ». Comment conserver sa dignité face à des dispositifs qui rendent des populations surnuméraires ou indésirables?

En pratique: