Zoos humains. L’invention du sauvage

Pour la deuxième fois en Belgique, va être présentée l’exposition Zoos humains. L’invention du sauvage créée à l’initiative de la Fondation Lilian Thuram qui a pour objectif d’éduquer contre le racisme. Cette exposition, sous des formes diverses, a déjà été présentée en France (au musée du Quai Branly notamment), en Guyane, en Californie, en Côte d’Ivoire, en Allemagne et en Suisse.

Pendant près de cinq siècles, l’industrie de l’exhibition humaine va fasciner plus de 1,4 milliard de visiteurs et va montrer en spectacle entre 30 et 35.000 figurants dans le monde entier.

Ces exhibitions humaines visent essentiellement à tracer une frontière et une hiérarchie entre prétendus « civilisés » et prétendus « sauvages ». Ce fut aussi, et le plus souvent, le premier contact visuel, la première rencontre, entre l’Autre et Nous.

À travers « Zoos humains », les spectateurs appréhendent comment se sont installés, au temps des grands empires coloniaux, les préjugés racistes. Le racisme étant avant tout une construction intellectuelle.

L’exposition invite chacun à prendre conscience que l’Histoire nous a conditionnés, de génération en génération, à nous voir avant tout comme Noirs, Blancs, Maghrébins ou Asiatiques.

En proposant cette exposition, l’Action Laïque de Thuin souhaite mettre en lumière cette réalité historique et permettre une réflexion sur notre propre héritage intellectuel. Il est important de comprendre comment nos préjugés se sont mis en place pour pouvoir les déconstruire. Nos sociétés doivent apprendre l’idée pourtant simple que la couleur de la peau, le genre, la religion ou la sexualité d’une personne ne détermine en rien son intelligence, la langue qu’elle parle, ses capacités physiques, sa nationalité, ce qu’elle aime ou déteste. Chacun de nous est capable de croire à n’importe quoi, le pire comme le meilleur.

Une coopération de l’Action Laïque de Thudinie, du Centre d’Action Laïque de Charleroi, du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège de La Fabrique d’église du Mont Carmel et du Centre culturel de Thuin Haute Sambre et du Groupe de recherche Achac.

En pratique:

  • Du 13 avril au 12 mai
  • À l’Église du Mont Carmel (Ville-Haute) – Rue Maurice des Ombiaux à 6530 Thuin
  • Du lundi au jeudi: sur réservation
    • Groupes scolaires et d’éducation permanente: gratuit
    • Autres groupes accompagnés d’un guide: 3€/personne
    • Vendredi, samedi, dimanche: visite libre et gratuite de 13h à 18h
  • Infos et réservations: 071/59.71.00 | cal-charleroi.be