Actualités

Israël -Palestine: le cessez-le-feu et la paix sont des urgences

Israël -Palestine:  le cessez-le-feu et la paix sont des urgences

Le drame qui se déroule aujourd’hui en Israël et en Palestine rappelle cruellement que, depuis les accords de paix d’Oslo, jamais totalement concrétisés, tous les autres plans de paix qui se sont succédés dans la région, ont échoué. Et que certainsdirigeants désireux de les faire aboutir, comme Sadate ou Rabin, l’ont payé de leur vie.

Il n’y a toujours pas aujourd’hui, entre Israël et la Palestine, de paix juste et durable, conclue avec les deux partenaires sur pied d’égalité. Et aussi longtemps que ce sera le cas, lesIsraéliens ne se sentiront pas en sécurité, et les Palestiniens, désespérés par l’émiettement et la colonisation de leurs territoires, perdront toute confiance dans le droit international.

La flambée de violence actuelle nous rappelle que la paix est une urgence.  Ce conflit est une guerre asymétrique – les forces israéliennes sont largement supérieures à celles des Palestiniens – et les victimes sont, comme ce fut le cas dans le passé, majoritairement des civils, et pour une large part des enfants. La violence est donc une impasse, et l’issue de ce conflit ne peut être que politique.

Une manifestation doit se tenir demain à Bruxelles: sachons en faire un appel à la paix chez tous les manifestants, forçant les instances internationales à revenir sur ce conflit considéré trop longtemps comme évoluant « à bas bruit », donc non prioritaire. Une paix ne se négocie pas entre amis, mais entre adversaires. Les divergences politiques sont donc inévitableset elles peuvent rejaillir sur la Belgique. Mais elles ne peuvent, sans nuire à leur propre cause, se transformer, demain dans les rues de Bruxelles, en propos antisémites et en attaques personnelles. Le Centre d’Action Laïque appelle donc les manifestants au respect de la libre expression de chacun, dans le respect de leurs opinions respectives.

Thématiques abordées: