Espace de libertés | Mai 2018

André Antoien (cdH) veut favoriser l’immigration


Quoi?!

Les politiques se grattent l’occiput depuis des lustres pour parer aux conséquences prévisibles du vieillissement de la population wallonne. Avec une moyenne de 1,69 enfant par femme, le taux de fécondité a glissé sous le seuil du renouvellement des générations. Alors qu’il était encore positif voici quelques années, le solde entre décès et naissances est aujourd’hui négatif (moins 831 en 2016). La surprise est venue du président du Parlement wallon himself, le cdH André Antoine qui n’a pas craint une sortie risquée sur le sujet. Pour lui, en effet, il est plus qu’urgent de favoriser la parentalité et le rajeunissement de la population. Bien entendu, il faut favoriser la natalité mais aussi – c’est la surprise du chef – l’immigration. Et l’élu du Brabant wallon d’avouer qu’il est conscient du fait que ce type de discours n’est pas “politiquement rentable” en ce moment. Mais pour lui, il faut prendre exemple sur le Canada qui a misé sur l’immigration pour rajeunir sa population et a accueilli en quinze ans près de 6 millions d’étrangers avec un parcours d’intégration ambitieux et obligatoire.