Relations entre États, communautés religieuses et philosophique en Europe

Une étude de droit comparé

Depuis deux siècles, la place de la religion au sein de la société, surtout en Europe occidentale, a fortement évolué. Après la Révolution française, plusieurs États ont opté pour une séparation radicale entre Église et État et la sécularisation de la société a laissé des traces sur le système juridique et l’organisation des États. Parallèlement, un mouvement de communautés philosophiques humanistes s’est développé et propose une perspective globale des grandes questions de l’existence.

Cette étude fournit un aperçu de droit comparé des formes qu’ont prises les relations entre les Églises ou communautés philosophiques dans la plupart des pays d’Europe ainsi que leur évolution. Elle en analyse les modes de financement et en particulier le système de « l’impôt ecclésiastique » ou « impôt philosophiquement dédicacé ».

Une publication du Conseil Central Laïque