La laïcité en Europe et dans le monde

La défense de l’idéal laïque et de la laïcité des institutions de l’État n’est pas l’apanage de quelques pays européens. Des associations laïques et humanistes existent dans de nombreux pays. Certaines ont une audience réduite à une ville ou à une région. D’autres, au contraire, regroupent un grand nombre d’adhérents et se montrent très actives.

Au-delà de ses membres, la laïcité rassemble des mouvements philosophiques et politiques qui demandent la séparation entre Églises et État et s’engagent activement dans la construction d’une société plus juste, solidaire, égalitaire et progressiste.

La laïcité en Europe

La laïcité en Europe et dans le monde: Fédération humaniste européenneAu niveau européen, la laïcité s’est organisée au début des années 1990 avec la création de la Fédération Humaniste Européenne. La FHE est le principal réseau d’organisations laïques et humanistes. Elle compte aujourd’hui une soixantaine de membres dans une vingtaine de pays européens.

Sa création est née d’un double impératif:

  • promouvoir la laïcité en Europe et lutter contre le conservatisme religieux qui impacte encore de nombreuses sociétés (Italie, Malte, Pologne, Irlande etc)
  • encourager  l’adoption de législations progressistes par les instances dirigeantes de l’Union européenne.

Au cours des 20 dernières années, la FHE est devenue un acteur incontournable de promotion de la laïcité au niveau européen. Elle est aujourd’hui active auprès de nombreuses instances politiques:

  • les institutions de l’Union européenne (Commission, Parlement, Conseil) qui l’ont reconnue comme principal acteur « non-confessionnel » et partenaire officiel au titre du traité de Lisbonne (article 17 du traité sur le fonctionnement de l’UE)
  • le Conseil de l’Europe
  • l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)
  • les Nations Unies depuis 2014 (Conseil Economique et Social)

La Fédération Humaniste Européenne, force laïque progressiste en Europe

Au sein de ces instances, la FHE est consultée sur les questions d’impartialité de l’État et des institutions. Mais elle intervient également sur la question des droits de l’homme, des discriminations (notamment de genre), des droits sexuels et reproductifs (accès à la contraception, à l’éducation sexuelle et à l’avortement légal et sûr), des droits des personnes LGBT, de la liberté d’expression et du « blasphème« , de la régulation de l’objection de conscience, etc. Ces dernières années, la FHE a été particulièrement active pour défendre le droit à l’avortement en Europe, le financement de la recherche sur les cellules souches embryonnaires mais également l’abolition du délit de blasphème en Europe et dans le monde.

Dans son travail pour une Europe progressiste, juste et solidaire, la FHE fait face à de nombreuses organisations religieuses intégristes (majoritairement chrétiennes) qui tentent d’imposer un agenda extrêmement conservateur en Europe: opposition à la contraception, à l’avortement et à l’éducation sexuelle, défense de la « liberté religieuse » comme outil de discrimination, promotion de la famille « traditionnelle » et de la « complémentarité » hommes/femmes etc.  En coordination avec d’autres ONG de défense des droits de l’homme, la FHE œuvre pour contrer ces initiatives dans un effort pédagogique auprès des médias et décideurs politiques européens.

En dehors du cadre institutionnel strictement communautaire (Union européenne), la FHE est également active au sein du Conseil de l’Europe et de l’OSCE. Elle contribue aux travaux sur le dialogue interculturel et sur le respect de l’État de droit et de la démocratie. Ce travail s’effectue alors en partenariat avec des organisations nord-américaines, asiatiques et internationales.

La laïcité dans le monde

Le Centre d’Action Laïque soutient la laïcité dans certains pays où elle rencontre encore de fortes résistances de nature culturelle, sociale et traditionnelle. Laïcité et Humanisme en Afrique Centrale (LHAC) est une des associations constitutives du CAL. Elle développe par exemple des actions concrètes au Congo, dont une Maison de la Laïcité en partenariat avec le CAL et  l’association congolaise Humanisme et Solidarité (HS) ainsi que des associations congolaises et des acteurs associatifs belges.

Depuis 1999, le CAL entretient également des liens renforcés avec les mouvements laïques en Amérique latine. Il a par exemple soutenu la création d’instituts laïques d’études contemporaines (ILEC) au Chili, en Équateur, au Guatemala, Pérou, Argentine, Uruguay, Colombie, etc.

La laïcité en Europe et dans le monde: International Humanist and Ethical UnionLa défense de la laïcité au niveau international se réalise, d’autre part, à travers l’action de l’International Humanist and Ethical Union (IHEU). Fondée en 1952 et basée à Londres, l’IHEU regroupe des membres individuels et des associations humanistes et laïques de multiples pays. Reconnue par l’Unesco, les Nations unies et le Conseil de l’Europe, l’IHEU y défend de nombreuses propositions laïques concernant d’importantes questions de société (euthanasie, discriminations, liberté d’expression, liberté de religion et de croyance, pauvreté, conflits armés, terrorisme, avortement, etc.)