Le Centre d’Action Laïque

Le Centre d’Action Laïque trouve son catalyseur en 1967, suite au terrible incendie du grand magasin à l’Innovation à Bruxelles. Lors de la cérémonie œcuménique qui a suivi le drame, les familles des victimes non croyantes se sont rendu compte qu’elles n’étaient pas représentées et qu’elles ne bénéficiaient pas d’une assistance morale. Ce fut l’impulsion qui manquait pour fédérer les mouvements laïques.

Rédigés par les représentants d’une douzaine d’associations laïques, les statuts du Centre d’Action Laïque seront signés en 1969. Objectif: la défense et la promotion de la laïcité en Belgique francophone.

Depuis 1969, le Centre d’Action Laïque exerce une triple mission en Belgique francophone:

  • Il coordonne les actions des différentes associations et des sept régionales du CAL, dans les différents domaines;
  • Il promeut les idéaux laïques et cherche à stimuler de nouveaux services;
  • Il représente le mouvement auprès des pouvoirs publics et des tiers.

Le CAL a été reconnu en 1981 comme coordinateur de la laïcité belge francophone – et donc se voit financé par l’État au même titre que les cultes reconnus. Il est constitué aujourd’hui, d’une part, de 31 associations laïques exerçant une activité dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles. Et, d’autre part, de sept régionales dont le ressort territorial correspond aux provinces (sauf le Hainaut qui compte deux régionales: Charleroi et Picardie Laïque). Ces entités sont animées par des professionnels engagés à temps plein: les délégués laïques. Elles regroupent quelque 320 implantations locales.

Les options de politique générale sont prises démocratiquement par les instances représentatives du mouvement qui composent l’Assemblée générale et qui sont, elles-mêmes, constituées de représentants élus. Ces lignes politiques sont élaborées à la lumière des travaux des diverses commissions, des conventions (auxquelles tous les animateurs et sympathisants du mouvement participent) et des conseils d’administration élus par les assemblées.

L’équivalent flamand du Centre d’Action Laïque est deMens.nu. Ensemble, ils constituent le Conseil Central laïque (CCL), organe représentatif de la communauté non confessionnelle de Belgique.