Dans le secteur privé

Mon collègue refuse de me serrer la main. Est-ce normal?

Non. Le CAL estime qu’un tel comportement n’est pas tolérable pour des raisons de convivialité élémentaire.

Cela dit, les règles préconisées dans le secteur public ne se justifient évidemment pas ipso facto dans le secteur privé : ne serait-ce que parce que ce dernier poursuit d’autres finalités. Et aussi parce que la relation entre l’employeur et l’employé est une relation contractuelle, donc fondée sur l’intérêt mutuel. L’efficacité, la productivité, la rentabilité y sont souvent les seuls critères qui prévalent. La liberté pour le travailleur de manifester ses opinions religieuses ou philosophiques n’a donc pas de raison de se voir remise en question par principe. Elle doit juste s’appliquer dans les limites fixées par la loi, le contrat et le règlement de travail.

Lorsqu’il s’agit d’une entreprise qui défend une éthique ou une idéologie particulière, l’interdiction de signes religieux, idéologiques ou partisans est admissible. L’exigence de loyauté à l’égard de l’éthique de l’institution peut être considérée comme une exigence professionnelle déterminante.

Le CAL invite les acteurs du secteur privé à ne pas rejeter d’emblée toute demande exprimée et de privilégier les solutions locales, pacifiques qui peuvent être trouvées dans le cadre de la concertation sociale. Et rappelle l’existence de lois anti-discrimination en vigueur dans notre pays.