Libres, ensemble :
Programme

  • 24 JUL 2021
    Émission radio

    Extrême droite en Europe : entre inquiétude et normalisation

    Diffusion

    24/07/2021 | 20:00 sur La Première

    Durée
    Présentation Catherine Haxhe
    Tags

    En Europe mais aussi dans le monde, on ne peut nier la présence de plus en plus significative de l’extrême droite. Grâce aux réseaux sociaux, son discours a gagné du terrain, son idéologie s’est affutée et s’est parée de nouveaux habits pour coller à son époque. Mais n’est-elle pas fondamentalement restée fidèle à ce qu’elle a toujours été ? La cavale de Jürgen Conings, militaire en fuite devenu une icône antisystème, et l’invraisemblable mouvement de soutien dont il fait l’objet montrent à quel point le danger de l’extrême droite reste présent.

    Afin de conscientiser à l’ampleur que prend l’extrême droite chez nous comme ailleurs en Europe, le Centre d’Action Laïque et les Territoires de la Mémoire ont conjointement développé un site internet didactique pour faire l’état des lieux de l’extrême-droite en Europe. Il s’agit d’inviter chacun à mieux connaître l’extrême droite pour mieux la combattre.

    Invités: Benjamin Biard, chargé de recherche au CRISP (Centre de recherche et d’information socio-politiques), Lionel Rubin, chargé de projets pour la cellule Etude et stratégie du Centre d’Action Laïque, et Philippe Evrard, directeur des Territoires de la Mémoire.

  • 25 JUL 2021
    Émission télévision

    100 ans de prohibition des drogues : stop ou encore ?

    Diffusion

    25/07/2021 | 9:20 sur La Une

    28/07/2021 | 23:45 sur La Trois

    31/07/2021 | 10:30 sur La Une

    Durée
    Présentation Catherine Haxhe
    Tags

    Produire, détenir, consommer ou vendre de la drogue en Belgique est interdit. Et cette interdiction dure depuis le 24 février 1921. La prohibition des drogues se base sur une loi votée il y a 100 ans dans un contexte totalement différent de celui que l’on connaît aujourd’hui. Une loi jugée inefficace par toute une série d’associations de terrains et qui criminalise les usagers de drogues, avec des conséquences désastreuses. Avec la campagne « Unhappy birthday », des associations du nord et du sud du pays montent au créneau pour demander que le Parlement réexamine ce texte de manière urgente et qu’il vote une décriminalisation.

    Invités: Olivia Venet, Présidente de la Ligue des droits humains, Bruno Valkeneers, chargé de communication à l’asbl Transit à Bruxelles et porte-parole francophone de la campagne nationale qui commence ce 24 février 2021 autour des 100 ans de la loi drogues « Unhappy birthday » et Tom Decorte, professeur de criminologie à l’Université de Gand et directeur de l’Instituut voor Sociaal Drugsonderzoek (ISD).

  • 31 JUL 2021
    Émission radio

    Drogues : la guerre perdue

    Diffusion

    31/07/2021 | 20:00 sur La Première

    Durée
    Présentation Vinciane Colson
    Tags

    En Belgique, la loi qui régit les comportements liés à l’usage de drogues date du 24 février 1921. 100 ans plus tard, cette loi paraît totalement obsolète. Même si elle a fait l’objet de quelques assouplissements, l’esprit de la loi n’a pas changé: c’est la prohibition, la guerre à la drogue, la répression des consommateurs qui prévalent toujours. Or, pour beaucoup d’associations qui travaillent aux côtés des usagers de drogues mais aussi pour de plus en plus d’acteurs des mondes policier et judiciaire, cette guerre est perdue. Et la prohibition n’a fait que donner les pleins pouvoirs aux organisations criminelles. Il faut donc changer le modèle: décriminaliser, pour mieux encadrer et prévenir les risques.

    Invités: Bruno Valkeneers, chargé de communication à l’asbl Transit à Bruxelles et porte-parole francophone de la campagne nationale qui commence ce 24 février 2021 autour des 100 ans de la loi drogues « Unhappy birthday », et Jack, officier de police judiciaire à l’anti-drogues.

  • 03 AOÛ 2021
    Émission télévision

    Prostitution : la faim justifie les moyens

    Diffusion

    03/08/2021 | 23:30 sur La Une

    09/08/2021 | 23:45 sur La Trois

    Durée
    Présentation Vinciane Colson
    Tags

    Un an après le premier confinement, un secteur est toujours à l’arrêt. Il semble oublié par les autorités, particulièrement silencieuses à son encontre. Ce secteur, c’est la prostitution. La plupart des femmes et des hommes qui se prostituent se sont retrouvés du jour au lendemain sans revenus, sans aides ou très peu. Malgré l’interdiction, beaucoup n’ont d’autre choix que de continuer à se prostituer, dans la clandestinité et avec tous les risques que cela comporte pour leur santé.

    Les associations qui les accompagnent habituellement dans leurs démarches administratives ou médicales ont, elles aussi, dû s’adapter. Grâce à des aides ponctuelles de l’Etat, elles en viennent aujourd’hui à distribuer des colis, des chèques alimentaires et des kits d’hygiène à ces personnes de plus en plus précarisées.

    Un reportage de Nicolas Franchomme.