Livraison en Belgique offerte jusqu'au 15 février 2021!

La révolution n’est pas finie

Culture et émancipation

Prenons un compas et dessinons un cercle. C’est un espace de liberté. C’est notre lieu commun. Y circulent nos paroles, nos images, nos pensées, nos visions du monde, nos goûts et nos couleurs. C’est le lieu de nos rencontres et de nos échanges. De nos débats et de nos conflits.

Dans nos démocraties, cet espace commun ne cesse de s’élargir. Autrefois réservé aux élites, la société tout entière y a aujourd’hui accès et le nombre de ceux qui y prennent la parole ne cesse de grandir. Ce ne fut pas sans combats difficiles. Et aujourd’hui encore, ce n’est pas sans oppositions: la culture de masse, est-ce l’émancipation des masses ou la fin de la culture? La culture mondiale, est-ce l’émancipation des peuples ou leur uniformisation?

Au centre du lieu commun, par définition, beaucoup de lieux communs. Mais à ses frontières, les aventuriers de la liberté brisent les murs, transgressent les limites et inventent le monde à venir.


Culture: la révolution n’est pas finie…

Libres, ensemble | 01/12/2015

L' auteur

Michel Gheude

Michel Gheude est écrivain. Il est aussi praticien et théoricien des médias et a publié plusieurs essais sur la société de communication. Il a enseigné à Paris VIII, à l’ULB, à l’École de recherche graphique et à l’École supérieure des Arts. Parmi ses écrits figurent un roman sur le terrorisme, l’histoire d’un stylo retrouvé sur un champ de bataille de 14-18, une pièce écrite avec les habitants d’une cité HLM, mais aussi une sémiologie du hamburger, une grammaire du schtroumpf et une esthétique des chansons de l’Eurovision.


Dans le cadre de la campagne d’éducation permanente CAL-PAC-CIEP Semons des possibles sur la culture comme vecteur d’émancipation.