L’individu privatisé

Le service public pour la démocratie

L’individu privatisé, c’est nous, c’est vous!

Jadis citoyens, nous avons été transformés en entrepreneurs de nos vies dans la société néolibérale. Une société qui régit la quasi-totalité de la vie et torpille les fondements de la démocratie politique. Or, tout ceci n’est pas vain. Personne ne peut devenir ou redevenir citoyen là où ne subsiste aucune cité.

Comment développer une contre-offensive permettant l’avènement d’un modèle de société propice à l’épanouissement du citoyen? Après avoir été mis à l’encan ou géré selon les critères du privé dans ce modèle néolibéral, pourquoi et comment le service public devrait-il et peut-il être le fer de lance de cette émancipation politique? Comment le service public, non pas présenté comme l’inertie de ce qui est mais comme la créativité de ce qui devient, est-il à même d’induire et de favoriser ce changement? Telles sont les questions auxquelles ce modeste ouvrage envisage de répondre.

L' auteur

Olivier Starquit

Licencié en philologie germanique, maître en traduction et maître en relations internationales et en politique européenne, Olivier Starquit coordonne les activités des Amis du Monde diplomatique de Liège. Il est membre du collectif le Ressort et collabore régulièrement à Espace de Libertés.