Communiqués de presse

Journée internationale des droits des femmes

Journée internationale des droits des femmes

En ce 8 mars 2021, le Centre d’Action Laïque demande que les femmes puissent enfin disposer d’un accès complet à la santé sous toutes ses formes.

Dans le cadre de la campagne en faveur d’une approche circulaire de la santé, c’est-à-dire dans laquelle les aspects humains, environnementaux et spécistes de la santé sont croisés et indissociables, l’accès à la santé des femmes est primordial pour parvenir à une société égalitaire et salubre.

1. Santé et intégrité physique

À ce jour, 15.000 femmes vivant en Belgique ont été victimes de mutilations sexuelles et 8.000 filles sont à risque de l’être. Une attention accrue, spécifique, transversale et multidisciplinaire doit urgemment est accordée à cette forme spécifique de violence envers les filles et les femmes pour qu’enfin la “tolérance zéro” soit appliquée et que l’éradication de cette pratique devienne une réalité en Belgique.

2. Santé et droit à l’IVG

Chaque année, 500 femmes doivent se rendre aux Pays-Bas pour demander une IVG parce que le délai de 12 semaines est trop court pour elles. Ces femmes, qui ont des parcours de vie souvent plus vulnérables, ne doivent pas être les oubliées de l’accès au droit à l’IVG en Belgique. Les débats politiques à ce sujet doivent tenir compte de ces femmes et améliorer les conditions de la loi actuelle en supprimant les peines de prison spécifiques ainsi que la semaine d’attente obligatoire.

3. Santé et lutte contre la précarité

Les femmes se privent trop souvent de soins dont elles ont pourtant besoin, et privilégient la santé de leur(s) enfant(s) si elles en ont. Faute de moyens et de temps, leur santé risque alors de se dégrader ou les affections déjà présentes d’empirer. La lutte contre la précarité doit tenir compte des obstacles qui empêchent directement ou indirectement les femmes précaires ou pauvres de prendre soin de leur santé.

4. Santé et bien-être psychique

Plus que jamais en cette période de pandémie, la santé psychique est délaissée. Le phénomène de charge mentale des femmes a explosé, cause d’une augmentation alarmante de leur détresse psychologique. Le bien-être des femmes constitue le socle indispensable d’une société qui se veut égalitaire ; cela passe notamment par la lutte contre les stéréotypes de genre et les injonctions.

5. Santé et violences

Ce n’est plus à prouver, les violences, qu’elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques, ont un impact désastreux sur la santé des femmes. Ce fléau touche aussi majoritairement les jeunes filles puisque, selon Amnesty et SOS Viol, 48 % des victimes ont été exposées pour la première fois à la violence sexuelle avant 19 ans. La lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles est indispensable et nécessite un budget conséquent et une réelle mise en oeuvre de la Convention d’Istanbul. La lutte contre les violences envers les femmes doit devenir une priorité nationale.

Sur tous ces sujets, le Centre d’Action Laïque poursuivra avec détermination son travail d’interpellation des responsables politiques afin que l’année 2021 soit une réelle année de progrès pour les femmes.

Thématiques abordées: