Au commencement était le logos… Et après?

La philosophie vue par un philologue

À quoi sert la philosophie? Au terme d’une large enquête, menée “en philologue et non en philosophe” et articulée autour de trois figures emblématiques – Pythagore, Socrate et Descartes -, l’auteur conclut qu’elle ne sert à rien, étant incapable de répondre aux questions fondamentales que l’homme se pose au sujet du monde qui l’entoure, de la vie et de la mort, du bien et du mal…

À ces questions, une expérience multiséculaire montre que, seules, les sciences exactes et humaines peuvent apporter des réponses pertinentes, quoique partielles, mais dont l’homme, “mesure de toute chose”, doit avoir l’humilité de se contenter. Au philosophe, qui “rapetasse” des propos empruntés à des auteurs dont il ne connaît le plus souvent la pensée qu’à travers ce que d’autres philosophes en ont dit avant lui, ne faut-il pas, dès lors, préférer le philologue, auquel sa formation impose de n’avancer que des assertions dûment vérifiées et argumentées? Au lecteur d’en décider.

L' auteur

Guy Donnay

Né à Liège en 1933, Guy Donnay suit très jeune ses parents à Bruxelles, où il fera toutes ses études. Après un séjour à l’École française d’Athènes, il entre en 1963 au Musée royal de Mariemont, dont il prend la direction cinq ans plus tard, en plein reconstruction du bâtiment incendié en 1960. Parallèlement, il enseigne à l’ULB, participe à des fouilles en Grèce et en Syrie et assume diverses responsabilités au sein du Conseil international des musées (ICOM) et dans plusieurs associations. Il se décrit volontiers comme un touche-à-tout : philologue helléniste passionné de mathématique, archéologue, historien de l’art, des sciences et des religions, muséologue, graphiste, décorateur…

1 23,00