Communiqués de presse

Réaction à la décision de la STIB de ne pas interjeter appel

Réaction à la décision de la STIB de ne pas interjeter appel

Véronique De Keyser, présidente du CAL, a pris connaissance de la décision de la STIB de ne pas interjeter appel de l’ordonnance du tribunal du travail lui enjoignant de ne plus mettre en œuvre sa politique de neutralité. Au nom du Centre d’Action Laïque, elle se déclare choquée: la question de la neutralité des agents des services publics est trop importante que pour être le simple jeu de calculs électoralistes.

Le Centre d’Action laïque appelle la STIB à s’expliquer en toute transparence sur les raisons qui l’ont amenée à ainsi accepter d’être qualifiée sur le plan judiciaire d’entreprise discriminante et, le cas échéant, à revenir sur cette décision. Il demande également au gouvernement bruxellois d’enjoindre à la STIB de faire marche arrière.

Il invite surtout les responsables politiques à adopter, dans le cadre d’un débat démocratique au Parlement fédéral, une législation garantissant fermement la neutralité des agents publics. Légiférer en cette matière permettra enfin de sortir de la gestion au « coup par coup » de cette question et de l’insécurité juridique comme de l’inégalité de traitement suscitées par cette absence de clarification.