Dynamiques individuelles de sécularisation

Le cas des personnes de tradition musulmane en Belgique

Dans le cadre des travaux de son groupe de travail « Convergences Laïques », le CAL a fait appel au Centre interdisciplinaire d’étude des religions et de la laïcité (CIERL) de l’ULB pour la réalisation d’une étude préalable sur les dynamiques de sécularisation des populations d’origine musulmane en Belgique francophone.

L’étude a été réalisée entre le 1er janvier et le 30 juin 2014 par Stéphane Jonlet, chercheur à l’Observatoire des religions et de la laïcité, dépendant du CIERL, et ce, sous la direction scientifique de Jean-Philippe Schreiber, professeur à l’ULB et directeur de recherches au FNRS. L’étude propose des analyses qui, même si elles s’écartent de la perspective initialement envisagée par le CAL, constituent une source de réflexion intéressante à partager avec le public.

Le présent « Outil de réflexion » reprend le texte intégral du rapport réalisé par le CIERL, précédé d’une note d’analyse du rapport, rédigée par Fatima Bourarach du CAL, qui met en exergue les aspects particulièrement pertinents de celui-ci en lien avec nos préoccupations initiales.

 

Le directeur de publication

Jean-Philippe Schreiber

Historien des religions, Jean-Philippe Schreiber est professeur ordinaire à l’Université libre de Bruxelles et directeur de recherches au FNRS. Il a notamment publié, chez le même éditeur, La crise de l’égalité. Essai sur la diversité multiculturelle (2012) et La Belgique, État laïque… ou presque. Principe et réalité (2014) dans la collection « Liberté j’écris ton nom ».

L' auteur

Stéphane Jonlet

Stéphane Jonlet est chercheur au Centre interdisciplinaire d’étude des religions et de la laïcité de l’Université libre de Bruxelles.

1 2,50