Actualités

Sofia Antoine (Femen): “On ne se laisse pas impressionner”

Sofia Antoine (Femen): “On ne se laisse pas impressionner”

“Femen, putains du système”. C’est avec ces mots qu’un groupuscule d’extrême-droite a tenté de perturber la tenue, samedi dernier à Libramont, de la journée “Femmes en lutte” proposée par le Centre d’Action Laïque de la Province du Luxembourg. Au final, la journée a pu se dérouler sans encombre mais pour ce faire, les organisateurs ont du faire appel, à leur frais, à un service d’ordre professionnel. Beaucoup d’associations n’auraient pu faire face à cette dépense imprévue.

Parmi les intivté.e.s de cette journée organisée dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes: Sofia Antoine, représentante des Femen.

Ce mouvement international féministe radical, né à Kiev (Ukraine) en 2008, vise à lutter contre toutes les formes d’oppression. Il est connu pour ses actions “coups de poing”, seins nus, slogans peints sur le corps.

 

Le “comité d’accueil” fait sourire Sofia Antoine. Elle est habituée. “C’est le jeu. On a plutôt l’habitude de prendre ça avec beaucoup d’humour. C’est une parole bourrée de haine et d’idées reçues. On n’a pas peur. On ne se laisse pas impressionner.” Pour elle, le meilleur moyen de réagir face à ces attaques, c’est de les ridiculiser, en leur montrant à quel point leurs mots sont vains et ne les touchent pas. “L’humanisme, le féminisme est plus fort”.

Femen, délinquantes sexuelles?

Affaire DSK, port de la burqa, Manif pour tous, propos du pape, campagnes anti-avortement, Front National, Donald Trump… en France, les Femen sont très actives. Ce qui leur vaut d’être régulièrement poursuivies devant les tribunaux pour “exhibition sexuelle”. Jusqu’à présent, elles ont été relaxées. Mais cela pourrait ne plus durer… En attendant, Sofia reste optimiste: “C’est un moyen pour nous arrêter, nous intimider. Mais on a obtenu des relaxes. Moi, je suis plutôt enthousiaste et sereine. On va gagner!”

 


Image: © FEMEN Women’s Movement

Thématiques abordées: