Actualités

Hongrie: dérive autoritaire et homophobe

Hongrie: dérive autoritaire et homophobe

Le Centre d’Action Laïque s’alarme de la dérive autoritaire et homophobe des autorités hongroises et appelle les institutions européennes à réagir.

Aujourd’hui, mardi 15 juin, le Parlement hongrois se prononce sur un texte interdisant « la représentation et la promotion d’une identité de genre différente de celle du sexe à la naissance, du changement de genre et de l’homosexualité » auprès des mineurs.

Si elle était adoptée, cette loi interdirait de fait toute description ou discussion de la diversité des identités de genre et d’orientations sexuelles dans la sphère publique, y compris dans les écoles et les médias, voire la simple expression d’opinions ou de comportements dans l’espace public, dans la mesure où ils pourraient être vus par des mineurs.

Comme l’a souligné la Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, c’est un affront non seulement aux droits des personnes LGBTQI+ mais aussi une limitation de la liberté d’expression de tous les Hongrois. Ce texte viole aussi le droit des mineurs à une éducation sexuelle complète, qui fait partie des standards internationaux.

Ces amendements sont une violation flagrante des conventions internationales et européenne de protection des droits fondamentaux. Ils sont directement inspirés des lois russes sur la « propagande des relations sexuelles non traditionnelles devant mineur », condamnées par la Cour européenne des droits de l’homme car elles accentuent « la stigmatisation et les préjugés et encouragent l’homophobie, ce qui est incompatible avec les notions d’égalité, de pluralisme et de tolérance qui sont indissociables d’une société démocratique ».

Les lois homophobes, liberticides et discriminatoires proposées par le gouvernement hongrois sont indissociables de la dérive autoritaire du régime qui combat les ONG recevant des financements de l’étranger et expulse des ondes la dernière station de radio indépendante, Klubrádió.

Le Centre d’Action Laïque condamne ces dérives et appelle la Hongrie à respecter ses obligations internationales.

Il appelle les institutions européennes à:

  • agir fermement pour combattre les attaques contre les droits et libertés commises par des gouvernements d’États membres
  • et inclure les droits des femmes et des personnes LGBTQI+ dans leur action contre les violations des valeurs fondatrices de l’Union.
Thématiques abordées: