Actualités

Le Centre d’Action Laïque salue l’appel du Parlement européen en faveur de la liberté de pensée

Le Centre d’Action Laïque salue l’appel du Parlement européen en faveur de la liberté de pensée

Le Centre d’Action Laïque salue l’engagement clair du Parlement européen en faveur de l’universalité du droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion et de conviction, suivant en cela les revendications du Réseau laïque européen

Dans son rapport adopté le 18 janvier, le Parlement a souligné que « la liberté de pensée, de conscience, de religion ou de conviction est un droit fondamental de tout être humain et s’applique à toutes les personnes de manière égale », et a mis l’accent sur « les persécutions croissantes » dont sont victimes des personnes et « organisations non religieuses, laïques et humanistes, y compris des incitations à la violence, des actes de haine et des assassinats. »

Trop souvent, la religion est instrumentalisée « pour prôner l’intolérance ou saper les droits de l’homme, tels que les droits des personnes LGBTQI+ et les droits des femmes, notamment la santé et les droits en matière de sexualité et de procréation (SDSP), ainsi que les droits des enfants à la liberté de pensée, de conscience et de religion ». 

En outre, le Centre d’Action Laïque salue la dénonciation des « attaques perpétrées contre d’innombrables personnes et organisations de la société civile pour avoir pacifiquement remis en question, critiqué ou caricaturé des convictions religieuses », et le rappel que « l’expression d’opinions critiques sur la religion est une expression légitime de la liberté de pensée ou de création artistique ». Nous déplorons néanmoins que n’y figure pas l’exigence, pour les États membres, d’abolir les lois incriminant la critique des religions. 

Il aurait également été bienvenu d’appeler explicitement l’Union à agir pour obtenir l’abolition des lois incriminant l’ « apostasie » et le « blasphème » dans des pays tiers.  

Par ailleurs, le Centre d’Action Laïque souscrit à la recommandation faite à l’Envoyé spécial de l’Union européenne pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction d’ »accorder une attention particulière à l’utilisation abusive des lois sur le blasphème et à la situation des personnes non croyantes en danger ».

Le Centre d’Action Laïque rappelle l’importance de la laïcité et de la séparation de la religion et de l’État, ainsi que des espaces laïcs, pour la pleine mise en œuvre de la liberté de pensée, de conscience, et de religion et de tous les autres droits fondamentaux. 

Thématiques abordées: