Actualités

Pacte pour un enseignement d’excellence: qu’en pensent nos représentants politiques?

Pacte pour un enseignement d’excellence: qu’en pensent nos représentants politiques?

Le CAL a invité les représentants politiques à donner leur avis sur la question. Nous les avons accueillis ce lundi 23 janvier midi au Point Info Laïcité, à deux pas du Parlement.

Caroline Désir pour le PS, Joëlle Maison pour DéFI, Patricia Potigny pour le MR, Barbara Trachte pour Ecolo, et Michael Verbauwhede pour le PTB ont répondu présents pour partager leurs impressions et répondre aux questions du publics. Le CdH était le grand absent de ce débat: malgré nos sollicitations, les centristes ont préféré décliner l’invitation. Une absence remarquée et commentée, ce Pacte étant, pour rappel, une initiative de la ministre de l’Enseignement… CdH.

Un (quasi-)consensus autour du tronc commun et du renforcement du maternel

Midi PIL - Pacte pour un enseignement d'excellence: qu'en pensent nos représentants politiques?Parmi les mesures positives relevées par les députés: le renforcement de l’enseignement maternel d’une part et, d’autre part, le tronc commun (pluridisciplinaire et polytechnique) semblent faire consensus, sauf pour le MR, peu favorable à l’allongement de ce tronc commun.

Consensus également pour déplorer le fait que la formation initiale des enseignants, toujours décrite comme un « préalable indispensable », est envisagée… en-dehors du Pacte. À tel point que certains députés présents, ainsi que le public, ont appris en direct que ce dossier était déjà bien avancé et qu’un décret serait en préparation chez le ministre de l’Enseignement supérieur… Volonté délibérée de séparer ou problème de communication entre deux ministres de partis différents?

Un pari sur le long terme

Beaucoup de points d’accord, donc. Mais plusieurs questions continuent de diviser. Notons, par exemple, le peu d’ambitions en matière de révision des rythmes scolaires ou le flou concernant l’encadrement différencié (discrimination positive). Autre question qui fâche: celle du budget et du financement. Aucun accord ne semble se dégager sur le montant des budgets nécessaires à la mise en œuvre du Pacte.

La mise en œuvre du Pacte pour un enseignement d’excellence est un pari sur le long terme. On parle d’une quinzaine d’années pour l’ensemble des mesures. Des arbitrages (politiques, budgétaires) seront nécessaires. Espérons que les gouvernements qui se succéderont ne détricoteront pas les acquis de ce travail de réflexion auquel auront pris part tous les acteurs de l’enseignement.

Et maintenant? Les consultations internes aux instances continuent jusqu’à la mi-février. Le Groupe central devra alors synthétiser ces avis et remettre une note finale au Gouvernement. Ce dernier devra encore la valider. Ce n’est qu’ensuite que pourra être fixé l’agenda des plans d’actions à mettre en œuvre pour renforcer la qualité de notre enseignement.

Pacte d’excellence: un défi ambitieux et à long terme

Lancé en 2015, dans la foulée de la Déclaration de politique  communautaire, le Pacte pour un enseignement d’excellence en est aujourd’hui dans sa troisième phase, celle de « l’élaboration des plans d’actions à mettre en œuvre pour renforcer la qualité de notre enseignement » (1).

Les acteurs du Pacte (2) ont aujourd’hui défini 5 axes stratégiques (renforcement du maternel et du tronc commun, réforme du pilotage, refonte du qualifiant, école inclusive et qualité de vie à l’école) dans un projet d’avis (3). Depuis, cette note (de 320 pages !) est en consultation au sein des différentes instances représentées dans le Groupe central. Elles ont jusqu’au 15 février pour faire part de leurs commentaires.


(1) http://www.pactedexcellence.be/quelles-sont-les-etapes-suivies-par-le-pacte/

(2) Plus précisément, ce travail de synthèse a été réalisé par le « Groupe central multidisciplinaire », chargé d’assurer le suivi de l’élaboration et de l’exécution concrète du Pacte. Il est composé d’un représentant de chaque pouvoir organisateur, de chaque syndicat d’enseignants, de chaque fédération de parents, de représentants de l’administration générale de l’Enseignement, d’un représentant du ministre de l’Enseignement Supérieur et d’un représentant de la ministre de l’Enseignement de Promotion sociale. (http://www.pactedexcellence.be/quelles-sont-les-structures-du-pacte/#groupe-central)

(3) http://www.pactedexcellence.be/documents/

Thématiques abordées: