Actualités

IVG: pas de nouvelles auditions

IVG: pas de nouvelles auditions

Ce mercredi matin, en Commission Justice de la Chambre, étaient discutées les possibles avancées de la loi IVG. Pour rappel, 7 formations politiques (PS, sp.a, DéFI, PVDA-PTB, MR, Ecolo-Groen et Open Vld) avaient constitué un groupe de travail et sont arrivés à un consensus pour proposer, ensemble, une série d’amendements à la loi du 15 octobre 2018. Ces amendements portent sur :

  • l’allongement du délai pour pratiquer une IVG (de 12 à 18 semaines),
  • la diminution du délai de réflexion (de 6 jours à 48h),
  • la suppression des sanctions pénales pour les femmes et les médecins,
  • le fait de faire de l’IVG un acte médical devant répondre à la loi relative aux droits du patient

Lors de la discussion générale, NV-A, CD&V et Vlaams Belang ont fait front commun pour demander de nouvelles auditions. Cette proposition, soumise au vote des députés, a été rejetée. Rappelons que, lors des débats de l’année dernière, une vingtaine d’experts et praticiens avaient déjà été auditionnés et qu’une majorité d’entre eux avait abordé non seulement la dépénalisation de l’avortement mais également les conditions dans lesquelles une IVG pouvait être pratiquée.

Les prises de parole lors de la discussion générale ayant monopolisé toute la matinée, les amendements n’ont pas pu être discutés, par manque de temps.

Le nouveau RDV est fixé au mercredi 27 novembre. Au finish, cette fois!

Thématiques abordées: