Campagnes

# IVG hors du code pénal

# IVG hors du code pénal

« Un délit contre l’ordre des familles et la moralité publique »

Non, cette phrase n’est pas extraite d’un catéchisme médiéval mais bien du Code pénal belge, en 2016. 

Et le délit en question vise l’avortement, au même titre que l’attentat à la pudeur et le viol, la prostitution, l’outrage public aux bonnes moeurs, l’adultère et la bigamie.

Face aux attaques répétées menées contre le droit des femmes à décider de poursuivre ou non une grossesse, une évidence s’impose: nous devons sortir l’avortement du code pénal.

Non à l’IVG dans le code pénal

L’avortement est non seulement un droit, comme le consacrent l’OMS et l’ONU, mais c’est aussi un repère indicateur dans l’ensemble des droits des femmes.

Lorsque l’accès à l’IVG est aisé, cela signifie que bon nombre de droits des femmes sont respectés; lorsqu’il est mis en péril ou décrié, cela démontre que les droits des femmes EN GENERAL sont fragilisés.

OUI à une loi de santé publique

En Belgique, l’avortement est toujours inscrit dans le Code pénal comme « crime contre l’ordre des familles et la moralité publique ». Cette stigmatisation des femmes est anachronique et blessante. Il est indispensable de parler de cette question comme d’une question de santé publique.

La France a érigé l’IVG comme un droit. Le Luxembourg l’a sorti du Code pénal. La Belgique, qui se distingue par ses lois progressistes en matière d’égalité, doit participer à cette évolution démocratique.


Rencontre-débat et colloques

  • 27 janvier 2017 – Colloque, à la Maison des Parlementaires (Bruxelles), coorganisé par le Centre d’Action Laïque et DeMens.nu
  • 23 novembre 2016 – Rencontre-débat, à la Cité Miroir (Liège), coorganisée par le Centre d’Action Laïque, le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège et la Cité Miroir
  • 30 septembre 2016 – Colloque académique, à la VUB (Bruxelles), coorganisé par le Centre d’Action Laïque, DeMens.nu, la VUB et l’ULB

Envie d’en savoir plus?


Agir pour sortir l’IVG du Code pénal?