Espace de libertés | Juin 2019 (n° 480)

C’est un “marronnier”, dirait-on dans le jargon médiatique: la question de l’influence et des méthodes employées par les lobbys est en effet récurrente. Mais à l’heure où l’on réinterroge avec insistance la démocratie et ses mécanismes, il n’est pas inutile de resservir les petits plats dans les grands et d’analyser l’impact de ces réseaux d’influence sur les plus hauts lieux de pouvoir. Ce dossier décortique donc la mécanique et la logique adoptées par ces hommes et ces femmes de l’ombre. Qui se cachent, ceci dit, de moins en moins. Tout dépend évidemment de l’objet défendu: commercial ou idéologique? Controversé ou poussé par l’opinion publique? Avec ou sans une riche manne financière? Car sur la planète lobby, tout n’est pas forcément machiavélique ou tourné vers des intérêts privés (même si, sur ce point, les avis divergent). Un certain nombre d’acteurs issus du tissu associatif œuvrent également pour “avoir l’oreille” des décideurs et influer sur les textes législatifs. Quelle différence – et y en a-t-il une? – avec les lobbyistes traditionnels? Réponses au fil des pages.

 

laicite-lobby-01-cover-def

© Stripmax