Espace de libertés – Octobre 2016

La boucle est bientôt bouclée: “Monsieur” (1) termine ce mois-ci sa tournée d’un an “de 17 en 17” à travers la Wallonie, initiée symboliquement à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la pauvreté. Du théâtre-action avec un grand A.

Monsieur aime les livres, la musique classique, les oiseaux et les blagues du calendrier. Monsieur ne possède pas grand-chose et se raccroche aux petits rituels qui rythment son quotidien, aux souvenirs et aux sources de joie bien éphémère. Monsieur connaît la misère, la solitude aussi. Comme ses meubles, Monsieur vit suspendu. Il commence à perdre pied… Il n’en plus plus de vivre comme ça mais il n’a même plus la force de le dire. Sous la forme d’une pièce muette poignante et percutante, Monsieur redonne voix aux sans-voix et lance un appel silencieux dont l’écho résonne encore dans la salle désemplie.

Agir par le théâtre

“Dans une société où l’isolement, le manque de liens, de lieux de partage, est de plus en plus fréquent”, le Théâtre de la Communauté, espace liégeois de créations et de rencontres théâtrales depuis plus de 50 ans, “invite tout qui le souhaite à venir assembler son vécu, ses émotions, à un ouvrage collectif. Toutes les histoires y ont de la valeur. Toutes méritent une recherche artistique, une écriture poétique.” Ainsi est né Monsieur, d’une rencontre bien réelle, d’une personne qui a vécu notre monde “pour de vrai”.

“Au départ des présentations, poursuit l’équipe du TC, nous proposons aux publics de prendre, dans chaque ville, une place; de développer, d’imaginer des réponses aux personnages du spectacle. Chacun [peut] en fonction de qui il est, de ses envies, de ses talents, prolonger le spectacle à sa manière: du slam, du chant, du théâtre, de la photo, une dédicace, des installations… les possibilités sont infinies.” Un appel saisi par les associations constitutives du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté qui poursuit l’objectif d’interpeller le monde politique et de combattre les inégalités par la solidarité et qui œuvre activement à la diffusion du spectacle depuis près d’un an, de Liège à Bérisménil en passant par Cuesmes et Marche-en-Famenne.

Par et pour les publics

Le 17 mai dernier, la halte de Monsieur à La Louvière (région urbaine du centre qui dénombre pas moins de 102 quartiers en difficultés (2)) a donc été l’occasion pour le tissu associatif et pour les citoyens louviérois de se rassembler. La pièce a généré la création d’une plateforme de dialogue et d’échange, “sorte d’observatoire citoyen de la précarité et des droits sociaux”, témoigne Stéphane Mansy, coordinateur du Relais de La Louvière de Picardie Laïque. Le Relais s’est ainsi investi “pour présenter la pièce, mais aussi pour réfléchir et créer des ponts entre les organismes d’éducation permanente et les citoyens, ce qui permet de confronter les visions macro et micro de la précarité”. Deux débats ont été organisés, un à l’attention du grand public et un à l’attention des professionnels, ainsi qu’une matinée de réflexion qui a débouché sur une liste d’actions et de revendications et sur la rédaction d’une carte blanche. Ces éléments et toutes les autres propositions qui seront nées en marge du spectacle seront présentés à Namur, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la pauvreté 2016 qui aura pour thème “Mensonges d’État… Réponses des gens de peu”.

Le 17 octobre, la boucle sera donc bouclée pour Monsieur puisqu’il terminera officiellement sa tournée. Pas celles des grands ducs, vous l’avez compris… Son chemin ne s’arrêtera pas pour autant puisqu’il plantera son décor en novembre prochain à Seraing puis à Houdeng-Aimeries dans le cadre des Rencontres d’automne du théâtre-action. Monsieur n’a pas fini de lutter contre la pauvreté.

 


(1) Pièce que nous avons vue à Huy le 22 août dernier dans le cadre des Rencontres théâtre jeune public.

(2) Vandermotten Christian, Kesteloot Christian, Ippersiel Bertrand e.a., Analyse dynamique des quartiers en difficulté dans les régions urbaines belges, ULB/KUL.ICEDD, 2007, p. 20.