Espace de libertés – Avril 2015

Pas de diète pour Ramadan


Espace de brièvetes

Il est venu, il a vu et il est «repartu». Sans faire de casse. Le passage de Tariq Ramadan par l’ULB en mars dernier s’est déroulé cette fois sans coup férir. En 2007, un débat contradictoire impliquant l’islamologue «rassurant quand il parle français, vindicatif quand il parle arabe» avait été déprogrammé par l’ULB. L’homme que l’on dit proche des Frères musulmans véhicule avec lui nombre de questionnements. Le lendemain de sa causerie au Solbosch n’a-t- il pas à nouveau pris la parole à Bruxelles en vedette du CILE, le Centre de recherche sur la législation islamique et l’éthique, dont il est président et qui est financé par le Qatar.

Au bout du compte, les choses se sont plutôt bien passées. Ramadan a rempli sans surprise la salle. Commentaire du Soir: «Difficile de parler de débat tant les trois intervenants (Tariq Ramadan, Jean-Jacques Jespers, Pierre-Arnaud Perrouty) se sont accordés sur tous les points abordés ce vendredi soir à l’ULB. L’auditoire du bâtiment K était noir de monde pour l’occasion». On pouvait pourtant craindre du grabuge après les incidents qui ont opposé début mars des étudiants pro-palestiniens à leurs coreligionnaires juifs. Il n’en fut rien. Et c’est tant mieux. (map)