Espace de libertés – Janvier 2015

Sens commun n’est pas bon sens


Espace de brièvetes

Le magazine français des religions Golias vocifère: “Sens commun, s’insurge-t-il, quelle curieuse expression pour désigner un mouvement –au sein de l’UMP– qui en manque tant! Mouvement est un bien grand mot, le terme “regroupement” sonnerait plus juste. Dans un parti qui revendique, bon an, mal an, 200.000 membres, Sens commun pèse 5.000 adhérents (2,5%). Ils sont jeunes, bourgeois, de droite, cathos et réacs; le mariage, pour eux, c’est: un papa avec un pull sur les épaules et une petite fille en rose dans une main, une maman en mocassins qui pousse une voiture d’enfant avec un petit garçon habillé en bleu dans une main, tous vociférant des slogans anti-lois Taubira lors des différentes manifs pour tous.” Pourtant, ceux-là sont précieux pour Nicolas Sarkozy qui a repris la tête de l’UMP avec un score plutôt étriqué de 64% des voix. Pour y arriver, le toujours candidat Sarko avait expliqué devant cette même association anti-mariage pour tous liée à l’UMP et fondée en décembre 2013, qu’il voulait réécrire une partie de la loi avant de lâcher le mot “abrogation” sous la pression de la salle. On applaudit la rare force de conviction de Monsieur Sarkozy… (map)