Espace de libertés – Septembre 2017

Espace de brièvetes

Fin juin, un grand défenseur de la cause LGTB nous a quitté. Professeur émérite de l’ULB, Michel Vincineau fut à l’origine de l’abolition d’une disposition du code pénal qui discriminait la majorité sexuelle, selon qu’il s’agissait d’une relation hétéro ou homosexuelle, fixée à 16 ans pour la première, 18 ans pour la seconde. Il sera plus tard accusé de débauche, suite à l’ouverture d’un sauna de rencontres pour homosexuels. Accusation à laquelle il répondit par une étude approfondie de la loi belge: “La débauche en droit et le droit à la débauche“. Après moult soubresauts judiciaires et un arrêt discriminatoire de la Cour d’appel de Bruxelles, qui fut dénoncé par de nombreuses instances à l’époque, il fut acquitté. Ce militant se rangea aussi derrière d’autres combats, tels que celui de la lutte pour le désarmement, la défense de l’environnement et des peuples soumis à l’occupation étrangère. Un parcours de défenseur des droits humains dont il laisse des traces dans ses nombreux écrits.

Deux autres militantes laïques sont aussi décédées récemment. La première, Lucie Van Crombrugge, historienne, militante pour le droit à l’avortement de la première heure, “Dolle Mina”, ex-coordinatrice du Kollektief Antikonceptie (Gand), fondatrice de la FIAPAC et doctor honoris causa de la VUB pour son action en faveur des droits des femmes, est partie le 16 mai dernier. Elle a choisi cette épitaphe: “Dieu est mort, Nietzsche est mort et moi-même, je ne me sens pas très bien…” Le 1er juillet, Jeannine Geairain, active dans la défense de la dépénalisation totale de l’avortement et co-fondatrice du centre laïque de planning familial La Famille Heureuse, est également décédée. Le Centre d’Action Laïque souhaite leur rendre hommage.