Espace de libertés – Octobre 2017

Espace de brièvetes

Ô! Lyon, faut-il que ton tunnel soit obscur! Il s’appelle Georges Képénékian, il succède à la mairie à Gérard Collomb, l’actuel ministre français de l’Intérieur. Et il n’a aucune intention de découvrir l’Amérique puisque, fidèle à “ la tradition”, il a comme tous ses prédécesseurs depuis 1940 renouvelé “ le vœu des échevins ”. Cette cérémonie politico-religieuse qui remonte au XVIIe siècle nous rappelle que la laïcité n’est souvent qu’un vernis en France.

Bref, les laïques pur jus ont organisé un rassemblement de protestation le 8 septembre, jour de la fête de la Nativité et de la Vierge, pour rappeler qu’il faut rendre à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. “La laïcité ne consiste pas à interdire une religion. C’est de laisser croire ou non. […] Ce n’est pas parce que je vais au vœu des échevins que je fais allégeance“, s’est défendu Képénékian.

Le nouveau maire de Lyon a offert un cierge et une médaille en or au cardinal Barbarin qui, entre deux dossiers “chauds”, a béni l’édile. Fin du fin: l’ex-maire de Lyon, Gérard Collomb, était là lui aussi. Il a préféré la “tradition” au soutien qu’auraient sans doute aimé recevoir les habitants des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy crucifiées par l’ouragan Irma. La République est en marche.… Mais au fait, où va-t-elle? (AV)