Espace de libertés – Avril 2017

Droit de suite

Radio, TV, web… Il est partout, ou presque. Quand il n’écrit pas des scénarios de films d’entreprises, il rédige les textes de “Votez pour moi” interprétés André Lamy et Olivier Leborgne sur Bel RTL, alimente son “Blog de Sel”, publie une chronique hebdomadaire dans Télépro, intervient sur le plateau des “Experts” sur Bx1 ou dans “On refait le monde” sur Bel RTL. Il écrit des essais aussi: La Flandre, ça nexiste pas! (TheBookEdition.com, 2009), Walen Buiten. Révélations sur la Flandre flamingante (Jourdan, 2010), Les Secrets de Bart De Wever (Éditions de l’Arbre, 2011), Indignés de cons, avec Karine Quarant-Schmidt (La boîte à Pandore, 2013) et Confessions dun Serial Tweeter (Marque Belge, 2015). Et s’apprête à devenir le rédacteur en chef d’un Pan nouvelle mouture. Quand un polémiste, véritable grain de sel de l’analyse politique de notre plat pays, se met à écrire une fiction, il quitte le monde réel mais ne délaisse pas la politique pour autant. Dans Rosa, Marcel Sel nous offre, d’un chapitre à l’autre, d’incessants allers-retours entre le Bruxelles d’aujourd’hui et l’Italie d’hier, celle du Duce et de l’horreur fasciste, avec l’histoire belle et cruelle de Rosa: un roman dans le roman, prétexte aux liens renoués entre un jeune homme et son père, construit autour du destin tragique d’une femme, mère et grand-mère, qui fut fasciste avant de devenir résistante. Pas de doute, Marcel ne manque pas de sel. Et le Sûgu1 de Rosa, coup de cœur des librairies Chapitre et Filigranes, de la revue des Lettres belges Le Carnet et les Instants et d’Espace de Libertés, non plus.

 


(1) Dialecte ligure qui se traduit par sugo en italien, jus réduit, sauce pour les pâtes en français.